Bram Poeth, CEO : Nous sommes prêts à répondre à l’augmentation de la demande pour les bornes de recharge en 2021

Bram Poeth, CEO d’Eneco eMobility, prévoit un effet de trampoline l’année prochaine. « Le Covid-19 crée actuellement un retard dans la demande, qui devra bientôt être rattrapé rapidement en raison de l’augmentation du nombre de VE. L’année prochaine la nécessité de mettre en place des infrastructures de recharge deviendra très urgente ». Dans cet article, Bram Poeth évoque l’année écoulée et les perspectives pour 2021.

L’année 2020 a très bien commencé et semblait prometteuse. Et puis il y a eu la crise. Qu’a fait Eneco eMobility ?

Lorsque le coronavirus a fait son apparition, nous avons immédiatement changé de cap et adapté notre organisation à la nouvelle réalité. Nous avons profité de la crise pour accélérer les investissements dans les ressources humaines, l’informatique et les services et pour renforcer notre entreprise afin d’être prêts pour la croissance accélérée que nous attendons en 2021.

Nous avons rapidement constaté que de nombreux clients reportaient leurs investissements dans les bornes de recharge en raison du télétravail et de l’incertitude économique. C’est pourquoi nous avons développé des solutions nous permettant de proposer nous-mêmes cet investissement à nos clients. Ceux-ci peuvent facilement mettre des points de recharge à la disposition de leurs clients, dans leurs locaux, sans devoir investir. Ils peuvent ainsi garder leur argent pour leur propre entreprise. Tout le monde y gagne.

Comment cette approche se traduit-elle dans nos résultats ?

Bien que nous ayons misé beaucoup sur le renforcement de notre entreprise, nous avons tout de même augmenté considérablement notre chiffre d’affaires et de nos effectifs en 2020. Nous nous sommes développés à la fois en ligne et via les canaux indirects. L’année dernière, nous avons également renforcé nos liens avec la société mère Eneco (dont la filiale Lichtblick en Allemagne) pour servir le marché émergent des consommateurs avec des services énergétiques connexes. Et ensemble, nous visons également les grands clients, avec de beaux projets tels que le premier Solar Powered Parking.

Nous travaillons avec de nombreux partenaires externes en Belgique, aux Pays-Bas et surtout en Allemagne. Cela nous permet de couvrir largement le marché et nous sommes prêts à faire face à la demande croissante pour les points de recharge l’année prochaine. Le Covid-19 crée actuellement un retard dans la demande, qu’il faudra rattraper rapidement, ce qui produit un effet de trampoline. L’année prochaine la nécessité de mettre en place des infrastructures de recharge deviendra très urgente.

Comment nous sommes-nous préparés à cet ‘effet trampoline ’?

Nous avons préparé notre branche allemande à l’accélération de l’intégration de ChargeIT : les infrastructures, les produits, tout. Nous avons engagé les bonnes personnes et investi dans nos propres compétences et dans la chaîne d’approvisionnement. De grands pas, dont je suis fier. Nous avons donné plus de visibilité à notre slogan « e-mobility made e-asy ». Les processus sont à chaque fois assouplis, simplifiés et raccourcis, et mis au niveau d’une norme internationale. On pourrait dire que nous sommes passés de la phase de mise à l’échelle à la phase adulte.

Quels développements attendez-vous pour l’e-mobility en 2021 ?

L’e-mobilité est un sujet brûlant en 2020. Les évaluations d’entreprises comme Tesla et Alfen indiquent que l’intérêt est énorme et que ce marché adopte vraiment une forme disruptive. En ce qui me concerne, le défi n’est pas le nombre de nouvelles voitures électriques arrivant sur le marché en 2021, mais la manière dont nous allons pouvoir fournir des infrastructures de recharge en suffisance. Le goulot d’étranglement se situe au niveau de l’intégration dans le réseau, chez le gestionnaire de réseau. Le matériel et l’informatique ne posent pas de problème, car nous avons tout préparé cette année. Nous sommes prêts à répondre à la demande croissante pour des points de recharge l’année prochaine et à offrir des services énergétiques intelligents. Mais pour cela, les points de recharge doivent être intelligents ou connectés. Il est donc important pour nos clients de choisir une solution à l’épreuve du temps. Les choses évoluent rapidement, beaucoup plus vite qu’on pourrait le penser. Et nous essayons d’en informer nos clients le plus possible.


Mais il y a aussi un grand désir d’uniformiser davantage les lois et règlementations, ce qui est important pour permettre l’évolutivité et donc une recharge moins coûteuse. La législation et la réglementation sont en constante évolution et diffèrent d’un pays à l’autre.

Nous aimerions qu’elles soient uniformisées dans toute l’Europe, pour pouvoir étendre rapidement les infrastructures de recharge. Et c’est ce dont nous allons avoir besoin.

Comment allons-nous suivre les développements rapides de la conduite électrique en 2021 ? 

Je crois en une approche personnelle, ce qui implique aussi d’être à l’écoute du client. C’est important si nous voulons rester au premier plan. En étant proches du client, nous pouvons savoir rapidement ce qui est bien et ce qui l’est moins et quels sont les besoins du marché. Les accélérations de l’e-mobilité en 2020, mais aussi le Covid-19 nous ont appris que les développements sont beaucoup plus rapides que prévu. D’une part, des sommes astronomiques sont versées à certaines entreprises d’e-mobility, d’autre part, on constate que le marché de la consommation a connu une croissance beaucoup plus rapide en raison de l’essor du leasing privé et des modèles de VE abordables. Nous avons vu cela se produire à temps, parce que nous sommes proches du marché et de nos partenaires (et de leurs besoins qui évoluent rapidement), et que nous disposons de lignes de communication ouvertes et actives. En conséquence, nous avons commencé à améliorer plus rapidement nos canaux de consommation en ligne.

De quoi êtes-vous fiers cette année ?

Cette année, nous avons travaillé dur en équipe pour préparer notre entreprise à la prochaine étape. Nous avons également fait de très belles choses avec nos clients et nos partenaires. Et nous avons conclu de nouveaux partenariats, comme avec ANWB et BMW, mais nous avons également poursuivi de bons partenariats. En collaboration avec des sociétés de leasing, par exemple, nous avons élaboré des propositions qui vont plus loin que des points de recharge seulement. Et c’est précisément cette collaboration qui est importante. Car une chose est certaine sur ce marché : ensemble on obtient de meilleurs résultats.

Moeiteloos laden

D’autres sujets
intéressants pour
vous

Un aperçu de nos partenaires

À propos de Business Electric driving

Un point de recharge ou une carte de recharge Eneco eMobility vous garantit toujours que l’électricité que vous consommez est issue d’une source d’énergie renouvelable, éolienne ou solaire. Vous réduisez ainsi de 70 % vos émissions de CO2 par rapport à l’utilisation d’un véhicule thermique.

Nous sommes une filiale d’Eneco, qui est propriétaire à 100 % d’Eneco eMobility. Il n’est pas nécessaire d’être client d’Eneco pour faire une demande de point de recharge auprès d’Eneco eMobility. Nous lisons à distance les données de votre point de recharge. Par conséquent, nous n’avons aucun contact avec votre fournisseur d’électricité. 

L’installation commence par le raccordement au tableau électrique. Le câble est dirigé vers l’extérieur et vers le point de recharge. La borne de recharge est ensuite fixée au mur ou sur pied en fonction de vos préférences et des possibilités. Une fois le système monté, l’installateur teste le point de recharge et explique à l’utilisateur comment recharger son véhicule.