eMentalité : pourquoi la conduite électrique requiert un état d’esprit différent

eMentalité : pourquoi la conduite électrique requiert un état d’esprit différent

La conduite électrique : pour la plupart d’entre nous, c’est une question de réflexes. Comme celui d’associer la recherche d’une place de stationnement à celle d’une borne de recharge. Outre le changement de source d’énergie, la conduite électrique requiert un autre état d’esprit. Pourquoi et comment, nous vous disons tout dans cet article. En bonus, découvrez des astuces pour augmenter l’autonomie de votre VE et un plan d’action concret pour préparer vos longs trajets.

eMentalité : batterie ou réservoir, quelle différence ?

C’est l’autonomie qui constitue la différence majeure entre un véhicule électrique et un véhicule thermique : avec une batterie de VE complètement chargée, vous pouvez parcourir entre 250 et 300 km.  Même si cela semble peu, il est bien possible que, dans la pratique, vous ne rouliez pas plus de 100 km par jour. La distance moyenne travail-domicile s’établit généralement entre 15 et 35 km, ce qui rend une autonomie de 250 à 300 km largement suffisante.

Malgré tout, il peut être très utile d’apprendre à jouer de l’autonomie limitée de votre voiture électrique. Prêts pour le départ ?

Les 3 facteurs qui influent sur l’autonomie :

1. La batterie : la distance que vous pouvez parcourir dépend de la capacité de votre batterie, exprimée en kilowatt-heure (kWh). Plus votre batterie est puissante, plus son autonomie augmente, de même que le nombre de kilomètres que vous pouvez parcourir.

2. La météo : en hiver, votre batterie se vide plus rapidement qu’en été. En raison du froid, la batterie utilise plus d’électricité. Les conditions difficiles, comme les forts vents contraires, augmentent également la consommation d’électricité.

3. La vitesse : lorsque vous roulez à 130 km/h sur l’autoroute, la batterie se vide plus rapidement que si vous roulez à 50 km/h en agglomération.

Pour augmenter l’autonomie de la batterie :

– Activez le régulateur de vitesse. Ainsi votre vitesse reste stable et vous avez moins besoin d’accélérer.
– Contrôlez régulièrement la pression de vos pneus. Les pneus mal gonflés sollicitent plus la batterie.
– Conduisez avec les fenêtres fermées. Vous utilisez ainsi moins d’électricité.
– Prenez en compte le fait que l’air conditionné consomme beaucoup d’énergie.

eMentalité : adopter les bons réflexes

En un seul plein, le réservoir d’un véhicule thermique vous permet de rouler un bon moment. Une voiture électrique fonctionne avec une batterie qu’il faut recharger plus souvent.

Comment s’y faire ? Pour vous aider, nous vous proposons d’adopter les bons réflexes :

1) Stationner c’est recharger : avant de partir, vérifiez sur votre compte MesRecharges où vous pouvez recharger votre véhicule.

2) 100 km d’autonomie : pensez à votre prochain rechargement.

Il est également utile de prendre en compte le type de point de recharge. Un chargeur rapide permet de recharger plus vite qu’avec une borne classique. Avec votre compte MesRecharges, vous trouvez tous les points de charge publics de Belgique.

Vous devez aussi veiller à utiliser une borne qui corresponde à votre batterie. Un véhicule capable de recharger en mode monophasé ne chargera que selon ce mode, même s’il est branché sur une borne en mode triphasé. Ceci influe sur la vitesse de rechargement de votre véhicule. Si un véhicule pouvant charger à 1x32A est branché sur une borne en 3x16A, Il charge alors seulement en 1x16A.

eMentalité : que dois-je prévoir pour un long trajet ?

Il n’est pas évident de savoir où et combien de bornes vous allez trouver sur un itinéraire long que vous ne connaissez pas ou peu. C’est pourquoi il mieux vaut planifier à l’avance vos rechargements. Voici un plan d’action qui vous facilitera le travail :

Plan d’action pour long trajet :

1. Chargez complètement la batterie de votre véhicule.

2. Vérifiez, avant de partir, combien de kilomètres vous pouvez parcourir avec une batterie pleine. Consultez le site www.ev-database.org pour connaître l’autonomie de votre véhicule.

3. Calculez la distance totale que vous devez parcourir (aller et retour).

4. Utilisez votre compte MesRecharges pour trouver les points de recharge classiques et rapides sur votre itinéraire. Prenez en compte le type de votre batterie (mode monophasé ou triphasé).

5. Prévoyez où et quand vous allez recharger votre véhicule et ajustez le temps de trajet en conséquence.

Vous voilà paré pour un trajet bien préparé ! Vous avez d’autres questions ou des remarques sur l’état d’esprit au volant d’un VE ? N’hésitez pas à nous contacter !

100% groene energie doormiddel van o.a. windmolens
Vous voulez en savoir plus sur ce sujet?

D’autres sujets
intéressants pour
vous

Un aperçu de nos partenaires

À propos de Business Electric driving

Un point de recharge ou une carte de recharge Eneco eMobility vous garantit toujours que l’électricité que vous consommez est issue d’une source d’énergie renouvelable, éolienne ou solaire. Vous réduisez ainsi de 70 % vos émissions de CO2 par rapport à l’utilisation d’un véhicule thermique.

Nous sommes une filiale d’Eneco, qui est propriétaire à 100 % d’Eneco eMobility. Il n’est pas nécessaire d’être client d’Eneco pour faire une demande de point de recharge auprès d’Eneco eMobility. Nous lisons à distance les données de votre point de recharge. Par conséquent, nous n’avons aucun contact avec votre fournisseur d’électricité. 

L’installation commence par le raccordement au tableau électrique. Le câble est dirigé vers l’extérieur et vers le point de recharge. La borne de recharge est ensuite fixée au mur ou sur pied en fonction de vos préférences et des possibilités. Une fois le système monté, l’installateur teste le point de recharge et explique à l’utilisateur comment recharger son véhicule.